Une "histoire universelle"

Auteur  
# 30/01/2010 à 11:31 nicola
Je viens de vivre une expérience, significative du lien fondamental qui existe entre notre attitude face à la vie et les fruits que nous pouvons en retirer.

Ce week end, j'ai cuisiné pour deux groupes de personnes (que nous appellerons A et B) à l'occasion de deux anniversaires qui se succédaient à 24 heures d'intervalle.

Les groupes étaient de même importance (une dizaine de personnes), les menus strictement identiques. Leur préparation s'est faîte en même temps. Mon intention d'offrir le meilleur était la même.

Le groupe A avait retenu le maître d'hotel de la Cuisine des Anges.

J'ai eu le plus grand mal à obtenir un retour sur l'appréciation de ma cuisine avec le groupe A. Malgré ma présence, mon attention, la présentation de chacun de mes plats, j'avais l'impression que mes convives ne s'interressaient pas à ce qui leur était offert. Quasiment toutes les assiettes revenaient en cuisine au tiers ou à moitié pleines et tout est parti à la poubelle. Les messages proposés sur les "cartes menu" ont fait l'objet de quolibets et de remarques moqueuses. Toute l'énergie de ces personnes était investie dans un jeu relationnel qui les empêchaient de recevoir ce qui leur était proposé. Inconscients de ce qui leur avait été offert, à la fin de la soirée, j'ai dû moi-même aborder le sujet du règlement de la prestation avec la désagréable impression d'ennuyer mon hôtesse.

Le groupe B s'est immédiatement intéressé à ma façon de cuisiner, aux concepts de la Cuisine des Anges. Un échange réel s'est mis en place aussi bien au sujet des mets découverts que des idées proposées sur les menus. Les plats ont été dégustés. Les assiettes essuyées jusqu'à la dernière trace de sauce. Ils ont su prendre le bonheur qui leur était proposé, la fête a été belle !
En fin de la soirée non seulement m'a été offert (de tout coeur) un très confortable pourboire, mais mon hôte est venu au devant de moi pour se préoccuper du règlement.

Le groupe A, "fermé", n'a pas pu recevoir.
Le groupe B, dans l'ouverture, prenait tout ce qui lui était offert.

Ce qui illustre un des messages des nourritures du corps et de l'Esprit :

Notre ouverture à la vie détermine ce que nous pouvons en recevoir.
Répondre à ce message
Code incorrect ! Essayez à nouveau